Les conditions pour venir travailler dans un cabaret à Genève en tant que artiste/danseuse/stripteaseuse varient selon la nationalité des candidates.

Toute personne provenant d’un état membre de l’UE/AELE doit être annoncé à l’Office cantonal de la population (OCP). Les ressortissantes d’un état non-membre de l’UE/AELE doivent être munies d’un visa d’entrée en Suisse délivré par le consulat suisse.

Pour obtenir le visa il est obligatoire de présenter au moins 4 contrats mensuels de travail consécutifs ou un contrat de plus de 4 mois.

Arrivées à Genève, les artistes obtiennent deux documents: une attestation de travail (petit livret) et un titre de séjour (carte biométrique). Les deux sont délivrés par l’Office cantonal de la population dès le premier jour de travail. Toutes les personnes qui arrivent pour la première fois en Suisse et commence leur travail à Genève, doivent se présenter personnellement aux guichets pour recevoir leur documents et assister à une séance d’information.

Le coût des documents est à la charge de l’artiste et varie selon sa situation :

  • Arrivée de l’étranger, doit faire la biométrie CHF 237
  • Arrivée de l’étranger, a déjà fait la biométrie CHF 95
  • Prolongation, doit faire la biométrie CHF 122
  • Prolongation, a déjà fait la biométrie CHF 75

Le titre de séjour est valable uniquement avec l’attestation de travail et permet le déplacement libre dans les pays de l’espace Schengen.

L’emploi d’artiste de cabaret est le seul travail que vous avez le droit d’exercer en Suisse avec cette autorisation de travail. Chaque fois que vous changez d’employeur, vous avez besoin d’une nouvelle attestation de travail. Si votre titre de séjour est valable, vous n’avez pas besoin de le renouveler. Après les 4 premiers mois de travail, vous pouvez demander une attestation de séjour sans activité pour un mois au maximum, en attendant le contrat suivant. Durant ce mois vous devez vous assurer et payer la cotisation d’assurance par vos propres moyens. Vous pouvez faire la demande par téléphone auprès de l’assurance SWICA. No tél. 052.26.80.335.

Il existe un contrat de travail type ASCO utilisé dans le cadre de l’engagement des artistes par tous les cabarets en Suisse. Ce contrat spécifie d’une manière détaillée les conditions d’engagement. Il doit être rempli selon les normes en vigueur et signé par la direction du cabaret, le représentant de l’agence de placement et l’artiste elle-même. Les clauses du contrat signé par les trois parties ne peuvent pas être modifiées durant toute la durée de sa validité et sont les seules valables, ce qui veut dire qu’aucune autre prestation que celle figurant sur le contrat de travail ne pourra être exigée. Il est très important de bien connaitre et d’être d’accord avec le contenu du contrat que vous allez signer. Vous trouverez le texte de ce contrat-type en plusieurs langues dont le russe sur le site de l'office fédéral des migrations.

Le salaire brut journalier minimum s’élève à CHF 200. Le salaire mensuel minimum net ne peut pas être inférieur à CHF 2'200. Les cabarets sont tenus de verser le salaire des artistes de cabaret sur un compte postal ou bancaire. L’artiste doit ouvrir un compte postal ou bancaire et transmettre son numéro à son employeur. Privilégier un compte postal. A noter que le dernier salaire avant son départ sera remis par son employeur en espèces et en main propre.

Un certificat médical attestant votre capacité à travailler de nuit est obligatoire pour chaque période de deux ans. Vous devez vous acquitter des frais de l’examen médicale qui vous serons remboursés à raison de 25 francs par mois sur votre fiche de paie. A noter que vous devez être en sa possession avant d’aller chercher votre attestation de travail à l’OCP.

Tout arrêt de travail pour des raisons de santé doit être certifié par un médecin. En cas de maladie vous recevez une indemnité de 50 francs par jour à partir du 4ème jour. L’assurance accident est obligatoire et à la charge de votre employeur. Important : Les employeurs effectuent les contrôles chez vous durant vos absences au travail. Si vous ne restez pas chez vous pour vous soigner, c’est obligatoire de l’annoncer.

Pour le remboursement des frais médicaux par la SWICA, assurance maladie des artistes qui travaillent dans les cabarets sous contrat ASCO, il faut :

  • Annoncer au patron que vous avez des frais médicaux et demandez votre numéro d’assurée ou téléphonez directement à l’assurance, tél. 052.268.0309 ou 052.268. 0335 pour obtenir ce numéro.
  • Avoir un compte bancaire ou postal et communiquer le numéro du compte à l’assurance en envoyant les factures médicales.
  • Payer la franchise de 250 francs par vos propres moyens à l’aide du bulletin de versement qui vous sera fourni par le patron ou demander le patron de déduire 250.- CHF directement de votre salaire. La franchise de 250.- CHF est valable 3 mois à partir de la date de traitement. Si vos frais médicaux sont inférieurs à 250.- CHF, la différence sera remboursée par la SWICA.

Adresse SWICA pour remboursement des factures: SWICA/ASCO, Palmstrasse 26b, 8400 Winthertur

La personne qui a payé des cotisations AVS (assurance vieillesse) pendant au moins 12 mois et qui quitte la Suisse sans intention d’y revenir, peut demander le remboursement de ses cotisations (part employée + part employeur). La demande se fait à l’adresse suivante : Caisse suisse de compensation, Case postale 3100, 1211 Genève 2. Les copies de documents nécessaires à joindre :

  • Copie de la carte AVS
  • Attestation de départ de Suisse (ev. Copie du billet d’avion)
  • Copie de votre passeport actuel
  • Attestation de résidence actuelle.

Le logement est lié à votre contrat de travail et le loyer mensuel déduit de votre salaire. Le prix maximum admis s’élève à CHF 1'300.- Sachez que toute demande d’argent supplémentaire exigée par votre logeur est illégale. Attention ce montant peut être déduit de la somme qui vous revient sur la consommation. Les directives cantonales genevoises concernant les artistes de cabaret édités par l’OCIRT et l’OCP vous informent en détail sur vos droits et vos obligations. Le texte existe seulement dans la langue française.

Tuyaux pratiques

Pour ne pas avoir de problèmes au travail, évitez les conflits, respectez les horaires et le règlement du club. Soyez attentive à la quantité d’alcool que vous absorbez dans le cadre de votre travail.

Conservez précieusement vos papiers : contrats de travail, décomptes mensuel de salaire, numéro de compte bancaire ou postale, carte AVS, etc…

Se munir de costumes pour la scène mais aussi pour la salle (petite robe et chaussure).

Prévoir vêtements simple de tous les jours à porter lors de vos sorties, par exemple pour faire vos courses quotidiennes car vous ne devez pas vous habiller dehors comme dans le club.

Ne pas oublier d’ouvrir un compte dans son pays d’origine pour y faire des virements en dollars ou euros.

Attention de vérifier les montants maximaux autorisés pour passer la douane de votre pays.

Ne pas laisser d’argent à la maison à cause des vols car les adresses où logent les artistes de cabarets sont souvent repérés par les voleurs.

Demander à l’impresario où se trouve le cabaret et les usages comme à quelle heure se présenter au cabaret le premier jour, les horaires de travail, etc…

Si vous souhaitez rentrer dans votre pays durant votre contrat de travail, c’est possible sous conditions:

  1. Autorisation par écrit du patron avec mention qu’il attend votre retour
  2. Se procurer le visa de retour à l’Office Cantonal de la Population en contrepartie du paiement d’une somme de 19 francs.

 

Liste des postes de police municipale dans votre quartier:

Poste de police principale: 17/19Bld Carl-Vogt, 1205 Genève. Tel : 022.427.81.11

Numéro de taxi: 022.331.41.33