Toutes les semaines, des équipes d’Aspasie rendent visite aux travailleur.se.s du sexe qui exercent dans des salons érotiques du canton de Genève. L’objectif : informer les professionnel.le.s pour soutenir leur autonomie afin que leurs décisions soient toujours éclairées.

A Genève, une grande partie du travail du sexe s’exerce en Indoor, c’est à dire dans des salons de massages érotiques, des vitrines ou des sexcenters. Les structures sont de taille et d’organisation très variées, allant de petits locaux de type appartement, accueillant 2 ou 3 TdS, à des structures beaucoup plus grandes pouvant accueillir jusqu’à une dizaine de femmes. L’ensemble de ces lieux est soumis à une réglementation particulière (L-Prost GE) et fait notamment l’objet de visites régulières de la part des équipes d’Aspasie.

Quelle que soit le type de structure, les travailleur.se.s qui exercent à l’intérieur restent indépendant.e.s, ce qui signifie qu’il.elle.s doivent être libres de choisir leurs prestations, leurs horaires, leurs tarifs et leurs clients. Aucune forme de contrainte ne peut être exercée, comme le prévoit la loi qui garantit l’indépendance de l’activité.

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des services et des offres adaptés à vos préférences